<$BlogRSDURL$>

jeudi, mars 11, 2004

PODIUM (2003) 

affichede Yann Moix avec Benoit Poelvoorde, Jean Paul Rouve et Julie Depardieu

Bernard Frédéric, ancien sosie de Claude François, a tout plaqué par amour pour Véro, sa femme. Jusqu'au jour, où, à la télévision, notre chère Evelyne Thomas présente son prochain "Grand concours des sosies" qui aura lieu dans un mois. Désobéissant à sa femme et aidé par son ami Couscous, sosie de Michel Polnareff, Bernard va reprendre son ancienne activité...

Je précise tout de suite que, comme beaucoup de critiques, le texte qui va suivre sera dépourvu de toute objectivité. Misao n'aime pas les comédies. Elle ne serait jamais allée voir Podium sans la présence à l'affiche de Benoit Poelvoorde, sans qui d'ailleurs, le film perdrait toute sa puissance comique et toute puissance tout court. Yann Moix, qui adapte ici son roman, réalise un film efficace, doté d'un montage très rythmé qui permet au spectateur de suivre les péripéties de l'agité Bernard Frédéric. L'interprétation de Poelvoorde est emplie de nostalgie, de tyrannie et de mal-être. Il joue un personnage qui sera (re)perverti et conforté dans son état de double par Couscous (Jean-Paul Rouve), paria de la société toute entière, qui ne vit que par son personnage de Polnareff et plaçant Claude François au rand des divinités. C'est d'ailleurs ce dernier, qui par un illusoire coup de fil, replongera Bernard Frédéric dans son besoin de gloire, et sa femme dans son pire cauchemard. On pouvait s'attendre à une fin pleine de pathos mais on retiendra une scène plutôt émouvante. En sortant vous vous surprendrez peut être à tortiller des fesses sur un air de Cloclo ancré dans votre tête. Un bon point donc pour cette surprenante comédie.

écrit par Misao à 14:20

mercredi, mars 03, 2004

Bonjour ! Bienvenue !

écrit par Misao à 15:47